Les déchets organiques représentent un tiers du poids de notre poubelle.
Composter ses déchets de cuisine et de jardin, c'est donc :

          + pour son jardin et sa santé : réduction de l'emploi d'engrais chimiques, meilleure fertilisation du sol avec une activité biologique plus forte, une meilleure infiltration de l'eau...

          + pour l'environnement : préservation des tourbières (milieux naturels fragiles), limitation des transports et de l'incinération de déchets,

          - pour sa poubelle : le déchet le moins cher est celui qu'on ne produit pas ou que l'on ne présente pas à la collecte !

Dans un composteur, en tas … peu importe la méthode de compostage utilisée pourvu qu’elle soit adaptée à vos habitudes et vos envies ! N’oublions pas également le paillage qui permet d’utiliser certains déchets de jardin en les disposant au pied des arbustes pour les protéger du froid.

Quels déchets composter ?

dechets à composter

              - les déchets de jardin : feuilles mortes, petites tailles de haie, tontes de pelouse,…
              - les déchets de cuisine : épluchures de légumes, pelures de fruits, marc de café, sachets de thé,…
              - d’autres déchets tels le papier essuie-tout, les sciures, les cendres,…

déchets non compostables

A EVITER : les restes de viande et de poisson, les produits laitiers, les agrumes, les huiles, les grosses souches,…

Conseils techniques

Pour obtenir un compost de qualité (c’est-à-dire brun, fin, qui sent le sous-bois et avec la présence de vers de terre)

              1 - diversifier les déchets que vous déposez (tout est une question de dosage) : mélanger des déchets secs et humides, fins et grossiers,

              2 - brasser le compost régulièrement pour favoriser la circulation de l’air,

              3 - contrôler l’humidité du compost : trop mouillé, les micro-organismes sont noyés et n’agissent plus, trop sec, ils n’ont plus rien à manger !

vignette depliant compost

Une plaquette « mode d’emploi »  a été spécialement éditée pour vous conseiller sur le sujet. 

Cliquez ici pour télécharger la plaquette “mode d'emploi”

 

 

 

 

composteur bois Rives de SaoneOù puis-je commander un composteur ?

Depuis plusieurs années, la Communauté de Communes organise la mise à disposition des composteurs domestiques (à un prix préférentiel). Des séances de formation animées par un  guide composteur sont également organisées plusieurs fois dans l'année.

Si vous souhaitez réserver un kit compostage, vous pouvez télécharger et remplir le bon de réservation

Cliquez ici pour télécharger le bon de réservation

 

  Cliquez ICI pour visionner le guide pratique de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) : valoriser des déchets verts et de cuisine au jardin.

Pour plus d'informations : Participez à nos formations !


Vous pouvez bénéficier d’une formation gratuite d’une heure au compostage et à ses techniques. N’hésitez pas à contacter le Service Environnement pour connaître les prochaines dates de formation.

 Réseau de guides-composteurs

Appel à guide composteur :

Un guide composteur est une personne intéressée par le compostage et qui aime partager ses connaissances avec les autres. Un guide bénéficie d’une formation complémentaire au compostage, et en échange donne un peu de son temps pour parler du compostage autour de lui en fonction de ses possibilités et envies (conseils aux autres habitants, animations, projets de compostage…). Un réseau de guides composteurs est en cours de constitution dans le Val de Saône.

Si vous êtes intéressé pour devenir guide composteur, n’hésitez pas à contacter la chargée de prévention à l’adresse avds.preventiondechets@orange.fr ou au numéro vert 0 805 800 346 (appel gratuit depuis un poste fixe).

 Activités des guides-composteurs :

Le réseau est en cours de constitution et les guides en cours de formation. Plus d’informations à venir sur leurs activités.

 

Et concernant le jardinage au naturel ?

 

  • Se passer des pesticides

Un jardin propre…est-ce vraiment un jardin sans « mauvaises » herbes ni insectes ?

N’est-ce pas plutôt un jardin dont le sol et les ressources en eau ne sont pas contaminés par des produits phytosanitaires : pesticides, herbicides, fongicides… ?

Il existe des alternatives aux produits phytosanitaires.

Pour information : la loi Labbé, adoptée en 2014, interdit à partir de 2022 l’usage des produits phytosanitaires par les particuliers. Les communes devront s’en passer à partir de 2020.

 Cliquez ICI pour télécharger le guide pratique du Conseil Général de la Côte-d’Or :

Voici une vidéo présentant des alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires chimiques :

https://www.youtube.com/watch?v=BEV4csm-5sg

Vous pouvez également confectionner  des abris qui attireront les prédateurs des nuisibles : un pot de fleurs retourné rempli de paille attire les perces-oreilles, friands de pucerons ; un tas de bois permet aux hérissons de se réfugier, eux qui apprécient les limaces…

  •  Le paillage

Quand on paille, il n’y a plus de déchets verts, mais des ressources vertes !

Le paillage est un procédé simple qui consiste à recouvrir le sol avec des matériaux d'origine végétale, afin de limiter l'évaporation et la pousse des mauvaises herbes.

 Pourquoi pailler ?

En paillant les arbres et arbustes avec la tonte de pelouse,

- vous économiserez de l’engrais
- vous économisez l’eau d’arrosage
- vous éviterez la pousse des mauvaises herbes
- vous diminuerez vos apports de déchets verts en déchèterie

 Avec quoi pailler ?

-pour un paillis de longue durée (autour des plantes pérennes : arbres, arbustes, massifs de vivaces) : les copeaux de bois, les écorces de pin et les tailles de haies d’arbres et d’arbustes

-pour un paillis de courte durée (autour de tous les végétaux, surtout autour des plantes ayant un cycle de vie court) : les tontes de gazon, les feuilles mortes

 Quand pailler ?

La période idéale pour réaliser un paillage d’été est fin avril, début mai. Attendez que le sol soit réchauffé; désherbez et recouvrez quand il est humide. Si votre jardin est envahi par les mauvaises herbes, intervenez plutôt, en février.

 Pour en savoir plus : http://www.mission-eau-alsace.org/le-paillage/#more-1827

  •  Conseils sur la gestion des tailles

Pour broyer des tailles ou des végétaux, vous n’avez pas nécessairement besoin d’un broyeur.

Voici une vidéo expliquant comment broyer des végétaux à la tondeuse :

http://www.abctoutvu.com/c-plante/video/500/1/-methode-de-broyage-a-la-tondeuse/

Les tailles broyées sont une ressource précieuse pour pailler ou mettre dans le compost comme structurant.

  • Conseils sur la gestion des tontes

Le mulching : Plus besoin de stocker ni de ramasser les tontes !

 L'herbe n'est plus collectée dans le sac à herbe de votre tondeuse mais finement broyée et déposée sur la pelouse.

Les brins d'herbes ainsi hachés vont se décomposer sur le sol et former un humus naturel nourrissant le sol et votre pelouse.

Le mulching peut également se faire avec une tondeuse traditionnelle.  Il suffit de tondre régulièrement et lorsque l’herbe est plutôt sèche. Vous pouvez alors laisser la tonte sur votre pelouse afin qu’elle se décompose et enrichisse le sol.

 Comment s’équiper ? La plupart des tondeuses sont aujourd’hui équipées de la fonction mulching. Si la vôtre ne l’est pas, il est possible d’acheter un kit à adapter.

  Le paillage de tonte

On peut étendre la tonte en couche de 5 à 10 cm entre les  rangs de légumes, au pied des haies et arbustes.

Faire préalablement sécher les tontes au soleil une  journée si elles sont humides.

Pailler nourrit le sol, limite l’évaporation et donc l’arrosage, réduit la pousse des mauvaises herbes et donc l’achat d’herbicides!

 Le compostage

Apportées en grandes quantités et d’un coup les tontes forment une couche compacte et qui peut être malodorante. Pour bien composter ses tontes, il convient de les mélanger avec des déchets structurants tels des tailles de haies, des feuilles mortes, de la paille, du broyat. L’idéal est de les conserver à proximité du composteur pour les laisser sécher, puis de les introduire progressivement.

  •  Conseils sur la gestion des feuilles mortes

Vous pouvez broyer vos feuilles mortes à la tondeuse, en faire du paillis, les utilisez comme structurant dans le compost, ou encore en faire un terreau de feuilles qui allègera votre terre…

Retrouvez ces conseils dans le guide du Conseil Général de la Côte-d’Or sur la gestion des végétaux : (lien à venir, le document est en cours d’élaboration)