Qu’est-ce que l’assainissement non collectif (ANC) ?

 

L’assainissement non collectif, aussi appelé assainissement autonome ou individuel, est mis en place pour les habitations individuelles qui ne sont pas raccordées à un réseau public de collecte des eaux usées. Il permet un traitement des eaux usées domestiques sur place avant de rejeter ces eaux dans le milieu naturel. Les eaux usées sont composées des eaux de vannes (eaux des toilettes) et des eaux grises (lavabo, cuisine, douche, machine à laver,…). En aucun cas, les eaux pluviales ne doivent faire partie des eaux traitées dans un système d’assainissement autonome.

L’assainissement non collectif se décompose en trois étapes :

  • La collecte : les eaux usées produites à différents endroits de la maison doivent être collectées et dirigées via des canalisations vers les dispositifs de traitement
  • Les prétraitements et traitements : deux types de dispositifs peuvent être mis en place pour prétraiter et traiter les eaux usées domestiques.

o   Soit par le sol en place, ou par le sol reconstitué à l’aval d’une fosse septique toutes eaux.

La fosse septique toutes eaux va permettre de prétraiter l’eau en éliminant les matières décantables et les déchets flottants. Elle assure également un début de dégradation de la pollution. Son volume est d’au moins 3 m3 pour les logements jusqu’à 5 pièces principales (nombre de pièces principales = nombre de chambres + 2), augmenté d’1 m3 par pièce supplémentaire. Cette fosse doit être contrôlée et vidangée assez fréquemment (tous les 4 ans en moyenne). Ceci est indispensable afin d’éviter la réduction du volume utile, par l’accumulation de boues et de graisses, conduisant au dysfonctionnement du dispositif.

Les dispositifs de traitement utilisant le sol en place sont les tranchées d’épandage à faible profondeur dans le sol naturel et les lits d’épandage à faible profondeur. Dans le cas des sols reconstitués, les dispositifs sont les suivants : lit filtrant vertical non drainé, filtre à sable vertical drainé, lit filtrant drainé à flux vertical à massif de zéolithe, et lit filtrant drainé à flux horizontal.

o   Soit par un dispositif de traitement agréé par les Ministères de la Santé et de l’Ecologie : les filtres compacts, les filtres plantés, les microstations à cultures libres, les microstations à cultures fixées, les microstations SBR (Sequencing Batch Reactor).

  • L’évacuation : elle est réalisée préférentiellement par infiltration dans le sol ou à défaut par rejet vers le milieu hydraulique superficiel (cours d’eau, canal,…)

Image ANC

Un autre élément important du dispositif d’assainissement autonome est la ventilation. Celle-ci permet l’évacuation des gaz de fermentation de la fosse toutes eaux, hors de l’habitation et des ouvrages d’assainissement. L’entrée d’air s’effectue par les canalisations de collecte des eaux usées et la sortie d’air, par une conduite connectée en aval des équipements de prétraitement.

Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger le guide d'information sur les installations.